Les bagatelles de dom

blog lifestyle et tendances

Mieux acheter et retrouver mes basiques.

June 26, 2018

 

Salut les filles, comment allez vous? Bien j'espère! 

 

Dernièrement sur mon compte instagram je vous parlais de mon envie de me séparer du surplus, de l'inutile et de ce qui ne contribue pas à mon bonheur. Même étant fan de mode, je me rend compte des fois que mon dressing me fait plus de mal que de bien. Entre le temps perdu à chercher et trouver une tenue du jour et parfois même à me perdre dans mon propre style. Mon envie de tendre vers un dressing minimaliste grandit, mais pff pas facile faut l'avouer car le plus dur c'est de lutter contre la tentation de la nouveauté; et les solde ou autres ventes privées bien évidemment ne m'aident pas. Tout ça pour dire que j'aimerais revoir mes basiques.

 

Mais quel est donc le problème avec mon dressing?

 

J'ai fait un bilan à l'approche des soldes pour une mise au point.  J'aime m'habiller, me sentir bien dans mes vêtements car pour moi la confiance en soi passe par le bien être personnel.

Ce n'est pas pour autant que je suis à l'affût de LA pièce du moment ou du must have comme on le dit dans le jargon des blogueuses.

 

Je me qualifie souvent d'acheteuse eco-responsable, mais le suis-je vraiment?

Avez vous déjà fait du shopping quand vous êtes triste pour vous remonter le moral  ? Oui?Moi aussi, ça m’arrive souvent et la plupart du temps c'est sur un coup de tête, une humeur maussade ou même jute pour suivre la tendance. Il m'arrive donc beaucoup de déraper malgré mes résolutions, .

 

A l'approche des soldes, où on achète plus par craquage que par besoin ou utilité, je me suis remise en question, face à mon dressing j'ai donc réfléchi  sur l'optique de  moins acheter ou du moins acheter utile.

Il s'agit ici de me poser les bonnes questions à chaque fois que je fais du shopping : ce dont j'ai besoin, ce qui me va, ce que je ne mettrais jamais mais que je prend quand même parce que c'est tendance; ce que j'achète alors que j'en ai déjà 2  et ainsi de suite...

 

Nous nous retrouvons des fois avec 3 à 4 pièces identiques mais de couleurs différentes. Un exemple tout simple, j'aime arborer un style working girl pour lequel je trouve que l’élément principale est la blouse: alors je les multiplie sous les mêmes coupes mais de couleurs différentes.

Certes je les trouve à prix mini, il n'en demeure pas moins que c'est de la dépense inutile et surtout un encombrement dans notre espace vitale à un point  qu'on  manque de place.

 

Pour cela j'ai donc décidé de trier, de mettre sur Vinted, mais ce n'est pas évident pour moi, car je m'attache beaucoup aux objets. non pas que je sois matérialiste (et puis qui ne l'est pas, même un peu?), enfin bref, je m'attache beaucoup aux souvenirs auxquels se reportent ces objets. 

Dernièrement, j'ai mis sur Vinted un jean slim de couleur vert émeraude que je ne voulais plus garder dans mon dressing. Au bout de 3 jours quelqu'un me contacte pour l'acheter. Après s'être entendu sur le prix elle passe commande. Mais vous savez quoi? Je n'ai jamais envoyé le pantalon si bien que la transaction a été annulée. Je me suis bien évidemment excusée auprès de la cliente. 

Je m'étais tout simplement souvenu d’où venait ce pantalon qui n'était, certes plus en phase avec mon look actuel mais qui me rappelait tant de souvenir, que la somme de15€ ne faisait pas le poids.

 

Faire le trie de sa penderie c'est faire le deuil de plusieurs années d'évolution de style et de souvenirs à mon sens. C'est enterrer une partie de mon histoire et de ma relation avec ce style que j'ai fini par trouver.

Vous devez me prendre pour une folle, mais c'est plus difficile quo'n le croirait, pour l'avoir déjà essayé plus d'une fois je sais ce qu'il en coûte. Pour la petite histoire, j'ai encore tous les vêtements de ma fille depuis sa naissance, même si ça nous prend beaucoup de place, je ne veux pas m'en séparer.

 

Mais après chaque bilan, un problème doit être identifié, et mon problème c'est ma consommation, c'est l'origine, c'est le shopping. Mon objectif premier est donc d'éviter le piège de la nouveauté qui nous entraîne souvent à la surconsommation. 

Il est clair ici qu'il me faut faire une étude de mes besoins réels.

 

 

Marie Kondo: la magie du rangement ...

 

Depuis 6 mois maintenant j'applique la méthode Marie Kondo pour  ranger mes vêtements. Non pas parce que j'ai lu son livre  la magie du rangement, mais tout simplement parce que je manquais de place et que je ne savais plus comment mettre tous mes vêtements dans mon dressing. Le rangement selon Marie Kondo d'après les tutorie-ls youtube m'ont aidé à gagner de la place, mais ça a été de courte durée hélas. 

 

Mettre de l'ordre dans votre intérieur afin d'améliorer votre quotidien et changer littéralement votre vie: voilà de quoi il s'agit!...Cette méthode a séduit plus de 2 millions de lecteurs déjà d'après les mots de l'éditeur. Alors, peut être qu'elle me séduira aussi, je compte donc m'acheter ce livre et  j'espère y trouver des réflexions et des idées qui m'aideront dans mon processus. 

 

Mieux acheter, retrouver mes basiques...

 

Comme vous vous en doutez ce n'est pas sur un coup de tête que j'écris cet article, car j'y  pense depuis un moment déjà.  Je commence à saturer à force de voir que nous manquons d'espace et de rangement. Notamment dans notre chambre, car j'ai l'impression que le côté dressing représente la moitié de l'espace et ça devient malsain pour mon bien être.

 

Et donc je me pose des questions sur toutes les pièces de mon dressing, donc sur mes chaussures, mes vêtements, y compris mes accessoires ... tout y passe  même mon maquillage. Ces pièces contribuent -elles vraiment à mon bonheur, vais - je les mettre un jour?  ou,  vais-je les associer avec un autre vêtement? correspondent -elles à mon style et à l'image que je veux renvoyer de moi?

 

Et bah à toutes ces questions les réponses ne sont pas toujours positives, je décide donc d'acheter mieux et de revoir mes basiques, en prenant les résolutions suivantes:

  1. Lire le livre la magie du rangement de Marie Kondo

  2. Arrêter de faire du shopping émotionnel, car il est contre-productif pour mon espace et mon compte en banque. D'autant plus que les émotions négatives reprennent très vite le dessus sur la  satisfaction de notre acquisition.

  3. Planifier mes achats de vêtements issue d'une étude préalable de mes besoins, en termes de  qualité, de prix, de design ou de saison, 

  4. Prendre le temps de la réflexion, de valider, afin d'éviter les achats irréfléchis et compulsifs; d'autant plus que c'est ce qui m'arrive pratiquement toute l'année.

  5. Consommer raisonnablement, et donc privilégier la qualité à la quantité en achetant des vêtements durables et surtout de respecter la liste (comme avec les courses en supermarché, même si c'est pas facile non plus).

Le cinquième point ne va pas du tout être facile à réaliser, en effet je fais beaucoup de bonnes affaires et ce que je prends c'est de la qualité mais à mini prix. Le plus important sera donc pour moi de ne pas céder à la tentation.

 

J'espère vraiment respecter ces résolutions, voire même les appliquer à d'autre domaines de ma vie personnelle et de mon environnement.

Je compte partager mon expérience avec vous, je ne dis pas que ça va être facile, mais je compte bien m'y atteler.

D'autres articles suivront sur mon processus de reconversion (si je puis dire) avec les méthodes que j'appliquerai.

 

Les soldes d'été commencent demain, je me donne deux jours de réflexion pour faire mon cahier des charges  en famille. C'est ici que commence  ma recherche d'espace.

 

Bisous les filles 

 

 

 

Dominique...

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

aboutme

Congolaise, maman et ingénieur de profession. Venez à la découverte de mon univers.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now